Nov 2020 - Janv 2021
100%
L’opportunité du contrat de filière pour la culture, coopération et transition écologique en plein Covid-19 ?
Janv 2021 - Mars 2021
100%
Enquête et mobilisation des acteurs du territoire, une Scène à Vélos pour les spectacles de plein air ?
Avril 2021 - Aout 2021
100%
Etudes de faisabilité : du rêve à la réalité « augmentée » de la scène
Avril 2021 - Mars 2022
100%
Les 1000 et un financements pour réaliser un prototype et le tester
Janv 2022 - Sept 2022
58%
Dessins techniques pour l’atelier et réflexions opérationnelles pour expérimenter

La scène à vélos ? Action !

L’ASCA (Scène de musiques actuelles à Beauvais, Oise) porte le projet « Scène à Vélos » : une scène mobile, autonome en énergie, pour réaliser des concerts et spectacles en plein air, sans besoin d’alimentation électrique (en zone rurale ou urbaine). Une scène prototypée par un bureau d’étude local spécialisé en éco-construction, imaginé et expérimenté avec les autres acteurs culturels du département (festivals, salles de spectacles, services culturels publics, etc.).

L’objectif ? Développer une culture « verte », en allant auprès de chaque citoyen grâce à la construction et l’expérimentation de cette Scène à Vélos d’un nouveau genre ! 

- Episode 1 -

L’opportunité du contrat de filière pour la culture, coopération et transition écologique en plein Covid-19 ? ​

L’idée de la Scène à Vélos, une scène mobile, facilement transportable, alimentée par des vélos générateurs est venu dans l’esprit d’Emilie (chargée de mission culturelle à l’ASCA) fin 2020, après avoir entendu parler d’une scène similaire se construire dans les Vosges.

Pourtant, dès le début, Emilie est convaincue de plusieurs choses : la scène devra être facilement transportable (montable/démontable ou mobile), elle devra répondre aux enjeux de la transition écologique et solidaire[2] pour le monde du spectacle, et cette scène devra être imaginée et utilisée par de nombreux partenaires locaux du territoire.

En novembre 2020, Emilie découvre un appel à projets conjoint du CNM, de la DRAC Hauts-de-France et de la Région Hauts-de-France: le Contrat de Filière Culture portant sur la transition écologique et la coopération. En plein milieu de la 3ème vague de la Covid-19, les concerts en intérieur étant encore interdits, Emilie saute alors sur cette opportunité : « Une Scène à Vélos permettra de faire des concerts et spectacles en plein air, tout en répondant aux enjeux de la transition écologique et solidaire du monde du spectacle, le tout avec des partenaires car la coopération est au cœur de cet appel à projets ! ».

Le Pavison, scène autonome construite dans les Vosges a largement inspiré Emilie dans sa réflexion.

[2]  Transition écologique et solidaire : volonté de transformation systémique qui oriente vers un développement durable et engage une profonde mutation de notre société en impliquant tous les acteurs économiques, sociaux et environnementaux du territoires (Conseil Economique Sociale et Environnemental – France).

Ni une ni deux, Emilie remplie la demande de subvention tout en contactant les acteurs locaux qui pourront l’aider : Yohann (ingénieur du bureau d’études Les Sens du Bray) qui accepte de réaliser une étude de faisabilité technique et matérielle de cette scène unique en son genre ; Gwendal et Jennifer (co-fondateurs de l’Equipage) qui proposent d’aider Emilie dans la mobilisation du collectif d’acteurs autour de ce projet ainsi que la communication et le prototypage. Tout le monde accepte avec enthousiasme, d’autant que Yohann et Gwendal ont déjà travaillé ensemble sur la rénovation du hall d’entrée de l’ASCA.

Tout le monde est d’accord : il faut rencontrer les acteurs locaux du monde du spectacle et leur proposer de participer à la conception de la scène mobile parfaite pour ce territoire, celle qu’ils pourront utiliser et exploiter pour leurs propres activités. 

- Episode 2 -

Enquête et mobilisation des acteurs du territoire, une Scène à Vélos pour les spectacles de plein air ?

Quelques mois d’attente plus tard, c’est une réponse positive pour le financement du projet de la Scène à Vélos – merci l’appel à projets du contrat de filière ! Il est donc l’heure de passer à l’action et de rencontrer les acteurs locaux de la culture pour leur proposer de participer à ce projet atypique : la conception d’une scène mobile autonome en énergie, mutualisée !

Emilie (ASCA[3]) et Jennifer (L’Equipage) se retrouvent alors pour organiser les rencontres auprès des acteurs locaux de la culture. Alors qu’Emilie ne voit pas ce projet se faire s’il n’est pas porté collectivement, Jennifer lui rappelle que : « lors du démarrage d’un projet collectif, il y a toujours un pilote dans l’avion… » 

Après avoir mis en évidence l’intérêt pour l’ASCA de porter un projet innovant comme celui-ci pour diffuser des concerts hors-les-murs, dans une démarche écologique et plus proches des habitants (notamment dans les quartiers et les zones rurales), Emilie et Jennifer décident quels acteurs locaux de la culture seront contactés pour comprendre leurs besoins et motivations, en espérant qu’ils accepteront de participer à la conception de la Scène à Vélos du Beauvaisis ! Emilie contacte une quinzaine d’acteurs culturels locaux : des salles de spectacles et théâtres, des associations culturelles, des festivals locaux mais également les services culturels et techniques de la ville de Beauvais et de l’agglomération. Tous les acteurs sont très intéressés pour participer à la conception de cette scène et pouvoir l’utiliser quelques fois dans l’année mais ils ne sont pas encore prêts à co-porter le projet dans sa totalité.

Afin d’imaginer ensemble la conception de la Scène à Vélos et que chaque acteur puisse préciser ses besoins pour une telle scène ainsi que l’envie de participer à ce projet, l’équipe décide de convier l’ensemble des acteurs à un premier comité de pilotage !  En parallèle, Gwendal (Equipage) et Yohann (Les Sens du Bray) font un premier diagnostic prospectif des scènes et solutions mobiles existantes pour faire des concerts (voir présentation ci-dessus). Cinq autres solutions d’espaces mobiles de concerts et spectacles existent ailleurs en France mais le constat est sans appel : aucune de ces solutions ne prend en compte en même temps les quatre dimensions importantes du projet Scène à Vélos (la facilitation de transport, l’adaptabilité, le développement durable et l’implication des bénéficiaires durant le spectacle).

- Episode 3 -

Etudes de faisabilité : du rêve à la réalité « augmentée » de la scène

Après ce premier comité de pilotage, il est temps de passer aux choses sérieuses . Les acteurs ont mis en évidence les attentes qu’ils avaient pour cette Scène à Vélos : une grande durabilité et autonomie énergétique, une mobilité importante tout en proposant des évènements qualitatifs d’un point de vue artistique et une sensibilisation du public aux enjeux écologiques pendant les spectacles !

Afin de passer du rêve à la réalité, Yohann (Les Sens du Bray) et Gwendal (Equipage) travaillent durant plusieurs mois pour réaliser l’étude technique permettant à la fois de mieux saisir les contraintes et possibilités pour la construction de la Scène à Vélos. Ils partent à la rencontre d’experts (comme Frédéric, acousticien du C&P Studio), de partenaires spécialisés dans la gestion du son (Agi-Son) et prennent des mesures énergétiques avec l’ingénieur du son de l’ASCA pour calibrer au mieux les besoins d’une telle scène. Ils prennent également en compte les contraintes de mobilité, maniabilité et facilité d’installation pour la scène.

Les premières modélisations se basent sur 3 modules distincts qui permettent de séparer les espaces scéniques, techniques et la production d’énergie. Cette option ne sera finalement pas retenue pour des raisons logistiques et de coûts de fabrication.

Forts de leurs expériences de conception et construction de tiny-houses[3], ils s’inspirent de la construction de ces maisons mobiles, pour construire une scène : sur roues également ! Cependant, plusieurs dimensions sont à prendre en compte : le poids et les installations, le chargement du matériel pour produire de l’énergie, mais aussi imaginer comment transformer des cubes de bois sur remorque en véritable scène ouverte sur le public… Mais c’est sans compter sur la créativité de ce duo, porté par les échanges avec les partenaires et les discussions lors du comité de pilotage.

Gwendal (Equipage) et Yohann (Les Sens du Bray) font fuser toutes leurs idées et dessinent des premiers plans en 2D et en 3D de la future Scène à Vélos. Trois modules sont imaginés dans la première conception de cette Scène à Vélos : une scène, un module énergétique et une régie, chacune sur sa propre remorque !

Ils réalisent également une étude plus spécifique des coûts d’un tel investissement : les matières premières, le temps de construction, le matériel de sonorisation et lumières pour la scène, le matériel de production, stockage et redistribution d’énergie. Après l’avoir présenté à l’équipe de l’ASCA, pilote du projet, plusieurs ajustements sont réalisés sur les trois modules pour amener à une simplicité du dispositif. L’objectif ? Réduire à la fois les coûts financiers, écologiques et d’installation de la scène.

 Au final, ce ne sont plus trois modules mais seulement une scène montée sur remorque comprenant le matériel pour l’autonomie énergétique et un camion-régie pour tracter la scène et accueillir les techniciens en concert. Gwendal (Equipage) crée alors une vidéo 3D permettant de mettre en situation la scène dans une configuration de concert. Cette vidéo est l’occasion rêvée par l’équipe de montrer une réalité « augmentée » de la Scène à Vélos, pour donner envie aux financeurs comme aux partenaires de se joindre au projet !

Cette période permet également d’affiner les études techniques et financières de la construction de ce prototype, pour partir à l’assaut … des financements !

Les Sens du Bray ont développé une expertise et un savoir-faire unique sur le territoire grâce au prototypage et à la construction de plusieurs Tiny-Houses (micro-habitat mobile). 

Le travail effectué par Virginie et l’équipe des Sens du Bray a permis de lever les freins techniques quant à la faisabilité de la scène.

- Episode 4 -

Les 1000 et un financements pour réaliser un prototype et le tester​

En parallèle du prototypage et de la mise en images de cette Scène à Vélos d’un nouveau genre, il est temps pour Emilie (ASCA), Jennifer (Equipage), Margaux (chargé d’accompagnement de l’Equipage) mais aussi Sarah (directrice de l’ASCA) et Julie (assistante administrative et financière de l’ASCA) de chercher les financements pour construire ce prototype en version réelle et pouvoir l’expérimenter !

S’en suit une longue période de recherche de financeurs publics et privés prêts à croire en ce projet pour construire le premier prototype de la Scène à Vélos. Mais assez vite, l’équipe se rend compte du besoin financier conséquent pour la construction du prototype mais aussi son expérimentation. Eh oui, construire une scène mobile autonome en énergie qui permettrait à 5 musiciens de jouer un concert d’une heure en totale autonomie, comprenant le système de sonorisation, de lumières ainsi que le matériel pour la production et le stockage en énergie, en ajoutant le coût des matières premières de la construction en bois et sur remorque de la scène elle-même… un beau budget ! Sans oublier que cette scène devra également être expérimentée pendant l’été : le budget grimpe avec les salaires des techniciens mais aussi la coordination du projet et son accompagnement pour faciliter la création de la communauté des utilisateurs de la scène (festivals, salles de spectacles, etc.) et répondre aux enjeux juridiques et économiques pour pérenniser cette scène et son exploitation.

Un projet de financement complexe se met donc en place, il faudra financer l’investissement de la construction de la scène, le matériel de sonorisation et lumières, mais aussi son expérimentation pour commencer sereinement à l’exploiter ! Ni une, ni deux, l’ensemble de l’Equipage et de l’ASCA sont au front pour chercher, rencontrer et répondre à des appels à projets de financeurs publics et privés.

Plusieurs pistes sont alors investigués qui vont de la subvention de la mairie jusqu’à celle de l’Europe en passant par l’ensemble des fondations d’entreprises qui pourraient être intéressés. On utilise des mots-clés pour trouver les appels à projets adéquates : économie verte, développement durable, transition écologique, innovation dans la musique, investissement, développement touristique et rural, etc.

Une petite dizaine de réponses à des appels à projets plus tard (et quelques mois bien sûr !), des réponses positives tombent :

  • Le Programme d’Actions Culturelles Investissement (PACI) de la Région Hauts-de-France accepte de soutenir une partie du financement de la construction du prototype,
  • Le LEADER-GAL du Grand Beauvaisis accepte également de soutenir le financement de la construction du prototype et la mise en place du projet collectif (coordinateur de projet, accompagnement, etc.), et
  • La DRAC Hauts-de-France accepte de financer l’achat de matériel de sonorisation et lumière pour le prototype, notamment une toute nouvelle régie portative : la tablette ! 

Quelle joie ! La Scène à Vélos va enfin pouvoir voir le jour ! Et comme nous continuons à rester à l’affût des financements, on a même peut-être trouver la possibilité de financer 5 concerts de plein air pendant la phase d’expérimentation … on croise les doigts ?

- Episode 5 -

Dessins techniques pour l’atelier et réflexions opérationnelles pour expérimenter

Maintenant que les financements du prototype et de la méthodologie de projet collectif sont sécurisés, il est temps pour Les Sens du Bray, l’ASCA et l’Equipage de mettre en place l’ensemble des outils et moyens pour construire et expérimenter cette Scène à Vélos !

Virginie et Yohann des Sens du Bray produisent l’ensemble des plans d’exécution pour la construction du prototype et nous présentent le phasage des travaux de la Scène… Il y a du boulot mais leur équipe est efficace : deux mois de travail et la Scène à Vélos verra le jour !

L’ASCA et l’Equipage passent à leur tour au phasage de la phase d’expérimentation de la Scène à Vélos. Le calendrier est donc posé : pendant que l’équipe des Sens du Bray construit le prototype, il faut relancer les acteurs du comité de pilotage, leur proposer de tester la Scène à partir de Septembre 2022 et en même temps, répondre à la multitude de questions concernant l’organisation d’un concert en plein air, sur une station mobile et sans raccordement électrique !

L’ensemble des partenaires sont donc sur le pont, il est l’heure de passer à l’attaque de la réalisation des premiers concerts avec l’ensemble des parties prenantes, après un an et demi de travail de l’ombre, la Scène à Vélos va voir le jour pour les Beauvaisiens… L’équipe a tellement hâte !

Mais bien sûr, il faut également que nous imaginons le modèle économique et social pérennisé de cette Scène à Vélos, c’est donc l’heure de parler chiffres et offres de services : la Scène à Vélos sera mise à disposition ? louée ? vendue avec des concerts ? etc. On imagine toutes les possibilités et on cherche à les tester pendant la phase d’expérimentation (entre septembre et novembre 2022) afin de voir, concrètement, les avantages, inconvénients, possibilités et limites de ces offres pour le financement de l’exploitation mais aussi pour conserver les envies initiales des acteurs pour cette Scène à Vélos : un matériel de qualité, écologique, intégrant une sensibilisation aux enjeux écologiques et une qualité artistique des concerts et spectacles proposés !

Ici s’arrête pour l’instant l’histoire de ce projet, on vous en raconte plus dans le prochain épisode ….


L’intégralité des dessins présents sur cette page sont la propriété exclusive de Les Sens du Bray. Tous droits de reproduction ou de diffusion même partielle sont interdites. 

- à bientôt... -